pbi
Current Issue Flipbook

Revues Professionnelles pour l'Industrie du Béton

L'édition actuelle Archives Online Flipbooks CPI TV Events Guide de l’acheteur Newsletter Publicité Abonnement
Suchen

Développement et application du béton auto-cicatrisant à base de bactéries


Nouveaux matériaux intelligents de base biologique

 


Les ouvrages en béton présentent normalement certaines propriétés auto-cicatrisantes, c.-à-d. la capacité à cicatriser voire refermer des microfissures fraichement formées. Cette propriété est principalement due à deux processus : 1. hydratation retardée ou secondaire des par- ticules de ciment excédentaires partiellement hydratées ou non-hydratées, qui se trouvent dans la matrice et réagissent avec l’eau qui s’in- filtre par les fissures ; et 2. formation de carbonate de calcium (calcaire) en raison d‘une réaction du dioxyde de carbone atmosphérique avec les minéraux de portlandite (hydroxyde de calcium) qui se trouvent à la surface des fissures. Cette propriété d’auto-régénération « auto- gène » du béton peut, au mieux, refermer des fissures d’une largeur de 0,2 mm. Un béton auto-cicatrisant est actuellement développé à l’Université Technique de Delft (TU Delft), dans lequel des bactéries favorisent la production de minéraux à base de carbonate de calcium. Ce processus « autonome » d’auto-cicatrisation avancée peut déboucher sur la fermeture de fissures d’une largeur de 0,8 mm, ce qui cor- respond au quadruple de la faculté autogène d’auto-cicatrisation du béton. Le colmatage des fissures et des pores du béton réduit la per- méabilité et l’infiltration des substances nocives comme p.ex. les ions de chlorure, il augmente l’imperméabilité et améliore la résistance au gel. Ainsi, le processus d’auto-cicatrisation protège également les armatures d’acier incorporées contre la corrosion et pourrait du coup allonger la durée d'utilisation de l’ouvrage, cela tout en réduisant le besoin d’inspections manuelles coûteuses et de travaux de réparation. Le béton auto-cicatrisant fut ainsi développé dans le cadre d’une série de projets de recherche qui a également vu la mise en œuvre de deux systèmes de réparation basés sur la même technologie pour des ouvrages existants et plus anciens. Ce mortier auto-cicatrisant et une solu- tion liquide de réparation peuvent être mis en œuvre pour la réparation structurelle durable de défauts importants, ainsi que pour le réta- blissement de l’imperméabilité des ouvrages en béton endommagés et fissurés. Le présent article décrit la technologie de la formation de carbonate de calcium favorisée par des bactéries, avec des exemples d’applications in situ du béton auto-cicatrisant, du mortier de répara- tion et de la solution liquide de réparation.

Afficher l’article à l’écran
Télécharger l’article
 


Contact


CPi worldwide journals are trade journals for the concrete and precast concrete industry that are published in 10 different language editions in more than 170 countries. These trade journals, with their practical editorial reporting on research, production and applications, are specifically addressing the decision makers of the concrete and precast concrete industry.

À propos de nous
Contact
ad-media GmbH

Industriestrasse 180
50999 Cologne
Germany

T: + 49 2236 96 23 90
F: + 49 2236 96 23 96
info@ad-media.de

Links
  • Magazine
  • CPi-tv
  • Events
  • Guide de l’acheteur
  • Newsletter
  • Publicité
  • Brevets
  • ad-media GmbH
Social
  • Linkedin
LA DROITE
  • Mentions légales
  • Protection des données